A 45 ans, le BEPC à tout prix

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : samedi 25 avril 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Adama SORGHO

Mathias Bassolé, gérant d’un pressing dans le quartier Somgandé de Ouagadougou, n’a pas connu cette chance de mettre les pieds à l’école à son jeune âge. Mais plus tard, les évènements de la vie vont le déterminer à s’inscrire au CP1. A 45 ans aujourd’hui, Mathias poursuit ses études en classe de 5e en cour du soir, dans une école privée de la place. Tout son rêve est de composer le BEPC.

Droit Libre TV vous fait découvrir cet élève atypique qui montre qu’on est jamais trop vieux pour apprendre !

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img