Adama Sagnon : mauvais casting ministériel ?

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 25 novembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Masbé Ndengar

L’insurrection populaire du 30 octobre 2014 au Burkina Faso a eu raison du pouvoir de Blaise Compaoré. Après quelques tracasseries et l’élaboration d’une Charte de transition, un gouvernement a fini par voir le jour. Dans ce gouvernement, Adama Sagnon occupe le portefeuille du Ministre de la Culture et du Tourisme. Mais le choix de Sagnon n’est pas du goût de tous : il est décrié par les acteurs de la culture et une grande partie de la société civile. Les hommes et femmes du milieu culturel ont assiégé le ministère ce 25 novembre 2014 avec comme mot d’ordre : la démission pure et simple de Adama Sagnon. Mais pourquoi Sagnon est-il autant décrié ? Qu’a-t-il fait pour mériter le courroux du monde culturel ? Découvrez ces multiples raisons dans l’élément qui suit.

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img