Affaire Thomas Sankara : l’heure de la vérité au cimetière de Dagnoën

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 27 mai 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Divers
AUTEUR : Ismaël Compaoré

C’est sous haute surveillance policière que se déroule au cimetière de Dagnoën à Ouagadougou, l’opération d’exhumation des restes du capitaine Thomas Sankara et de ses 12 compagnons assassinés le 15 octobre 1987. Débutée le lundi 25 mai 2015, c’est dans la matinée du mardi 26 mai que la tombe supposée être celle de Thomas Sankara a été ouverte. Me Bénéwendé Sankara, l’un des avocats de la famille de l’ancien président, encore sous le choc, nous raconte les détails de cette exhumation.

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img