Aides ménagères : Machines à tout faire !

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : vendredi 22 avril 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Emploi
AUTEUR : Gabriel KAMBOU

Victimes de sobriquets les plus méprisants : petite bonne, 52, bonniche, machine à tout faire, de nombreuses aides ménagères souffrent dans le silence. Pour un revenu très maigre, elles doivent travailler sans relâche, dès l’aube au crépuscule et même très tard la nuit. Des sévices corporels en passant par la violence morale, elles subissent tout : aucun de leur droit n’est respecté. Pour défendre leurs droits bafoués, elles ont créé l’Association de Défense des Droits des Aides Ménagères et Domestiques (ADDAD). C’est avec amertume que Sitan Fofana, la présidente de l’ADDAD raconte leur vécu.

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde », Doumbi Fakoly.

img