AMR : Quand les femmes rurales se prennent en main !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 3 août 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Aïssata Sankara

L’Association monde rurale, AMR, œuvre essentiellement en milieu rural en vue de l’amélioration des conditions de vie de ses habitants. Active depuis 1994, elle accorde une attention particulière aux femmes et aux enfants qui constituent l’une de ses axes d’intervention.

Sur ce sujet, l’AMR a développé une stratégie d’autonomisation des femmes par la mise en place de groupements composés de femmes issues des ménages les plus pauvres des villages. L’objectif étant d’accroitre les revenus des familles et des personnes vulnérables en particulier, afin qu’elles participent au développement local.

Ainsi, ces groupements, comme celle de la commune rurale de Latodin dans le Passoré, dispose déjà , grâce au soutien de l’association, d’un fonds de roulement à travers les cotisations des femmes elles-mêmes. Un fonds utilisé pour des emprunts et qui a permis à certaines de lancer des activités génératrices de revenue (AGR) comme le commerce, l’élevage, l’agriculture...

Un reportage réalisé par Aïssata Sankara
produit avec l’appui du Fond Commun Genre

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img