AMR : Quand les femmes rurales se prennent en main !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 3 août 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Aïssata Sankara

L’Association monde rurale, AMR, œuvre essentiellement en milieu rural en vue de l’amélioration des conditions de vie de ses habitants. Active depuis 1994, elle accorde une attention particulière aux femmes et aux enfants qui constituent l’une de ses axes d’intervention.

Sur ce sujet, l’AMR a développé une stratégie d’autonomisation des femmes par la mise en place de groupements composés de femmes issues des ménages les plus pauvres des villages. L’objectif étant d’accroitre les revenus des familles et des personnes vulnérables en particulier, afin qu’elles participent au développement local.

Ainsi, ces groupements, comme celle de la commune rurale de Latodin dans le Passoré, dispose déjà , grâce au soutien de l’association, d’un fonds de roulement à travers les cotisations des femmes elles-mêmes. Un fonds utilisé pour des emprunts et qui a permis à certaines de lancer des activités génératrices de revenue (AGR) comme le commerce, l’élevage, l’agriculture...

Un reportage réalisé par Aïssata Sankara
produit avec l’appui du Fond Commun Genre

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img