APPEL A PROPOSITIONS : projets de film documentaire sur les droits humains au Mali

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mercredi 24 janvier 2018
CATEGORIE : Articles

Envie de t’exprimer, de faire un film sur un sujet qui te passionne ? Envie de montrer des réalités méconnues ? Envie de contribuer à la promotion des droits humains à travers un projet de film ? Envie de te faire accompagner pour effectuer tes premiers pas dans le monde passionnant du cinéma ?

L’association Semfilms est une structure de défense des droits humains à travers l’image. Elle organise le festival de films « Ciné Droit Libre », anime une webtélé, Droit Libre TV, (www.droitlibre.tv ) et produit des films. Toutes ces actions visent à promouvoir les droits humains et la liberté d’expression.

En partenariat avec le comité d’organisation du festival Ciné Droit Libre de Bamako et sous co-financement de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali, elle produit trois films documentaire sur les questions des droits humains au Mali dont le premier film intitulé "Dawa, l’appel à Dieu" du jeune réalisateur malien Malick Konaté, est présenté lors de la 3me édition du festival Ciné Droit Libre à Bamako.

Le présent appel à propositions concerne donc les deux derniers films du projet , films à réaliser dans la période 2018 - 2019. SemFilms et l’équipe de Ciné Droit Libre Bamako accompagneront et produiront ces deux projets de films retenus. Les films seront présentés en première lors du festival Ciné Droit Libre prochain.

L’appel est ouvert à tous les jeunes résidents sur le territoire malien, ayant une connaissance de base en communication, cinéma ou arts vivants. L’âge limite est de 30 ans.

Pour s’inscrire , envoyez un mail à Semfilms avec en pièce jointe son curriculum vitae, une lettre de motivation et une petite présentation (en maximum une page) de votre idée de film documentaire personnel portant sur un thème lié aux droits humains, à la démocratie et la bonne gouvernance, la lutte contre l’extrémisme violent et / ou le vivre ensemble. Les projets de fiction ne seront pas pris en compte.

Les projets seront jugés sur :

  • - la pertinence du thème
  • - l’originalité du projet
  • - la portée cinématographique
  • - la faisabilité en terme de budget
  • - l’expérience et la motivation personnelle du postulant

Les dossiers de soumission sont recevables du 23 Janvier 2018 au 23 février 2018 uniquement par mail aux adresses suivantes : semfilms@semfilms.org et/ou gideonvink@gmail.com

Les postulants seront informés par mail une fois la sélection faite. A vos claviers !

« On dit ‘’il y a de plus en plus de films dans les villages’’, et hop tout le monde fait des films dans les villes. Certes, il y a de plus en plus de séries de télévision qui sont importantes dans la vie des gens, et si on ne les fait pas, ça veut dire que dans quelques années on va consommer beaucoup de choses étrangères à nous-mêmes, à notre propre culture, à notre propre imaginaire, ce qui créera une grande catastrophe, avec l’impossibilité de réfléchir par nous-mêmes. Nous les vieux on s’en sortira, mais nos enfants n’auront plus de repères, car c’est le cinéma et l’audiovisuel qui se mettent ensemble pour coloniser le monde ; c’est plus brutal parce que ça ne se passe plus avec des fusils, mais juste des images. Et déjà dans beaucoup de capitales, tu vois la manière dont les gens marchent, comment ils se comportent, sous l’influence des séries de télévision brésiliennes et américaines. Donc le mal est là, et il y a beaucoup d’images à faire de nous-mêmes et pour nous-mêmes. »

Idrissa Ouedraogo in « Idrissa Ouedraogo, militant cinématographique » Africulture, oct.2017.

img