Atelier d’écriture rap : le hiphop malien en mode "droits humains"

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : vendredi 12 février 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Droit Libre TV

Le club Radio Libre de Tiken Jah Fakoly à Bamako a acceuilli en marge du festival Ciné Droit Libre Mali, un atelier d’écriture rap. Plus de quinze jeunes rappeurs maliens ont été formé pendant trois jours à mettre leur art au service des droits humains.

L’initiateur de l’atelier n’est autre que la rappeur malien Master Soumy et les formateurs sont Smockey du Burkina et Didier Awadi du Sénégal.

Parmis les participants on a enregistré les artistes hiphop les plus vus du moment au Mali : Penzy, Tal B, Ox-B, Ami Yèrèwolo, Salazar, De Whizzo, Luka Prod, Soninké, Mister P, Van Baxy, Diamy Sacko, l’orchestre Soûl Train Bande, Lassy King Massassy et beaucoup d’autres rappeurs maliens qui ont fait le déplacement pour participer à cet atelier qui a abouti à l’enregistrement d’une chanson collective.

Depuis des siècles des personnes de couleur blanche sont éduquées à se penser supérieurs donc il faut alerter les personnes de couleur noire en leur disant que le discours mondial est un discours construit par l’occident. Ce discours dévalorise les personnes de couleur noire. J’ai rencontré deux enfants (à Ouagadougou) qui ont 7 et 11 ans, qui voulaient rentrer dans une valise d’une dame Blanche qui partait en France. Cela veut dire que déjà à 7 et 11 ans les enfants ne veulent plus rester ici. Nous de la société civile nous devons faire en sorte que les politiques mettent en place des politiques qui vont prendre soins de la société. Si des gens décident de partir c’est parce qu’ils pensent que chez eux il n’y a pas d’avenir.

Lilian Thuram

img