Atelier d’écriture rap : le hiphop malien en mode "droits humains"

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : vendredi 12 février 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Droit Libre TV

Le club Radio Libre de Tiken Jah Fakoly à Bamako a acceuilli en marge du festival Ciné Droit Libre Mali, un atelier d’écriture rap. Plus de quinze jeunes rappeurs maliens ont été formé pendant trois jours à mettre leur art au service des droits humains.

L’initiateur de l’atelier n’est autre que la rappeur malien Master Soumy et les formateurs sont Smockey du Burkina et Didier Awadi du Sénégal.

Parmis les participants on a enregistré les artistes hiphop les plus vus du moment au Mali : Penzy, Tal B, Ox-B, Ami Yèrèwolo, Salazar, De Whizzo, Luka Prod, Soninké, Mister P, Van Baxy, Diamy Sacko, l’orchestre Soûl Train Bande, Lassy King Massassy et beaucoup d’autres rappeurs maliens qui ont fait le déplacement pour participer à cet atelier qui a abouti à l’enregistrement d’une chanson collective.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img