Attaques terroristes à Ouagadougou : Les Burkinabè resteront débout !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : dimanche 20 août 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

Dans la nuit du 13 au 14 août 2017, la capitale burkinabè, Ouagadougou, a été attaquée par des terroristes. Le café- restaurant Aziz Istanbul sur l’avenue Kwamé N’krumah a été pris pour cible. Le bilan est lourd : 18 morts. Ce bilan s’est alourdi avec le décès d’un gendarme qui a succombé à ses blessures.

Face à cette ignominie le peuple burkinabè a refusé de courber l’échine. Ainsi la population de la ville de Ouagadougou est sortie massivement lors d’une « marche silencieuse de solidarité avec les familles des victimes et de rejet de la barbarie ».

C’est aussi une marche contre l’obscurantisme et un message fort adressé aux ennemis du peuple : le Burkina Faso restera débout et résistera jusqu’au bout.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img