Attaques terroristes à Ouagadougou : Les Burkinabè resteront débout !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : dimanche 20 août 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

Dans la nuit du 13 au 14 août 2017, la capitale burkinabè, Ouagadougou, a été attaquée par des terroristes. Le café- restaurant Aziz Istanbul sur l’avenue Kwamé N’krumah a été pris pour cible. Le bilan est lourd : 18 morts. Ce bilan s’est alourdi avec le décès d’un gendarme qui a succombé à ses blessures.

Face à cette ignominie le peuple burkinabè a refusé de courber l’échine. Ainsi la population de la ville de Ouagadougou est sortie massivement lors d’une « marche silencieuse de solidarité avec les familles des victimes et de rejet de la barbarie ».

C’est aussi une marche contre l’obscurantisme et un message fort adressé aux ennemis du peuple : le Burkina Faso restera débout et résistera jusqu’au bout.

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img