Au Burkina Faso, la "guerre des terres" aura-t-elle lieu ?

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 12 février 2013
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Abdul Aziz Nikiema

A Kasso, au sud du Burkina Faso, la commerce de terres est à la mode. Des agrobusinessmen achètent des dizaines d’hectares de terres cultivables. Chose qui inquiète les migrants agricoles, qui se sont installés dans cette zone depuis des générations, pour cultiver des terres qui ne les appartiennent pas. Ces migrants risquent de se voir retirer leur champs par les populations autochtones, qui sont les propriétaires terriens. Certains producteurs ont déjà vu leurs champs vendus sans préavis aux agrobusinessmen. Un exemple poignant qui illustre que la problématique foncière est d’un enjeu crucial pour la paix et la cohésion social au Burkina Faso.

Extrait du film "la Guerre des Terres" réalisé par Aziz Nikiéma

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img