Baccalauréat 2017 au Mali : Les élèves recalés et leurs parents sont consternés

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : dimanche 3 septembre 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education

Déclarés admis, 221 candidats des académies d’enseignement de Kati, de Diola et de Koulikoro ont été recalés une semaine plus tard. La déception est à son comble.
De centaines d’élèves voient leur rêve universitaire brisé.
Première dans l’histoire du Mali, la nouvelle est mal accueillie par les parents des bacheliers recalés qui se sont constitués en un collectif pour engager un bras de fer contre les autorités afin d’avoir gain de cause.

Reportage réalisé par Fatoumata Sissao dans le cadre de "Vac’en droit", une activité organisée par Ciné Droit Libre Mali.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img