Bamako : Main basse sur les logements sociaux ?

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 14 juillet 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Logement
AUTEUR : Moctar BARRY

Le programme de logements sociaux à Bamako fait grincer des dents chez beaucoup de Maliens, qui ne cachent plus leur déception avec l’introduction de l’apport personnel (entre 240 000 et 2,4 millions de F CFA) dans les critères d’attribution et pour lequel beaucoup de candidats sont obligés de s’endetter sans avoir la certitude de bénéficier d’une maison.

Le scepticisme des maliens découle surtout du partage de logements sociaux entre les institutions, les ministères, et d’autres bras longs qui exigent chacun un quota. Ce qui ne laisse que la portion congrue aux familles qui en ont réellement besoin. Les logements sociaux ne semblent plus être destinés aux couches défavorisées, mais plutôt aux nanties...

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img