Bébés prématurés : le kangourou sauveur

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 20 octobre 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Genre

A 8 mois de grossesse, Kalira Batta apprend qu’elle attend des jumeaux. Ce jour même, elle a des contractions, le travail commence. Du centre de santé de son village au CMA, le centre médical avec antenne chirurgicale de Pô, aucune de ces structures médicales n’est suffisamment équipée pour accueillir des jumeaux prématurés. Kalira est alors évacuée sur Ouagadougou, à 155 km.

Elle est en plein travail et les bébés naissent en route. S’en suit alors une course contre la montre pour sauver ses jumeaux. Il faut vite trouver des couveuses pour les bébés.

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img