Blandine Sankara

DATE DE PUBLICATION : lundi 4 août 2014

Blandine Sankara, soeur de Thomas Sankara : « Il y a un travail d’effacement qui continue à se faire. Mais il y a une frange de la population qui ne peut pas oublier. L’histoire retiendra qu’il y a eu un 4 aout 1984 où tout a changé au Burkina : le nom du pays, le drapeau, les armoiries. »

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img