Boko Haram : la colère d’un islamologue

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : dimanche 11 mai 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Opinions
AUTEUR : Bakary OUATTARA

En enlevant plus de 220 lycéennes dans le nord du Nigéria, le 14 avril puis dans la nuit du 5 au 6 mai, les extrémistes islamistes de Boko Haram ont posé le geste de trop. Leur dernier acte a suscité un tollé général au sein de la communauté internationale.

Me Ahmed Simozrag, écrivain et islamologue, partage l’indignation par rapport à l’enlèvement des jeunes filles. Simozrag, qui est le directeur du Centre Africain de Diffusion Islamique et Scientifique (CADIS) au Burkina Faso, explique que cet acte de Boko Haram va contre tous les principes de l’islam.

Suivez cet interview exclusive d’un islamologue en colère contre la secte islamiste nigériane !

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img