Burkina : Ces femmes qui nourrissent Ouagadougou

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 9 mars 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Au Burkina Faso, le commerce des fruits et légumes est l’apanage des femmes. A vélos ou à motos, elles parcourent des milliers de kilomètres par jour pour ravitailler les marchés, surtout dans la capitale Ouagadougou. Le travail de ces femmes, peu valorisé, constitue pourtant une activité importante pour l’économie nationale. Elles nourrissent la population de Ouagadougou.

Droit Libre TV a suivi deux de ces braves femmes. Du marché de la Zone I au village de Mogdin à une vingtaine de kilomètres dans la périphérie de Ouagadougou, Abzéta Nana et Aminata Zida nous plongent dans leur quotidien de femmes vendeuses de légumes.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img