Burkinabé de Duékoué : après la terreur, la réconciliation

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : samedi 15 novembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Souleymane DRABO

Aux mois de septembre et octobre 2014, la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) a organisé des audiences publiques pour écouter les victimes et bourreaux de la crise post-electorale en Côte d’Ivoire. Au total, 80 personnes ont été entendus durant les trois semaines d’audience, un chiffre bien en deçà du nombre de victimes recensés sur tout le territoire ivoirien.

Suite justement à la fin prématurée et sans explication de ces audiences, Droit Libre TV s’est rendu dans la ville de Duékoué pour donner la parole à l’une des communautés étrangères qui ont payé un lourd tribut de ces violences. Il s’agit de la communauté burkinabé qui s’est aujourd’hui engagé sur le chemin de la réconciliation.

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img