Citation de Nelson Mandela

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : jeudi 17 novembre 2011
CATEGORIE : test
THEME : Opinions

Une citation plein de sagesse, une leçon de vie du Madiba, l’ancien président sud-africain Nelson Mandela.

Conscient très vite de la ségrégation raciale à l’encontre des noirs, Nelson Mandela intègre l’African National Congress (ANC). Très vite, il devient l’un de ses principaux leaders. Fondateur du premier cabinet d’avocats noirs d’Afrique du Sud, il mène des campagnes non-violentes jusqu’au massacre de Sharpeville, en 1960.

Le gouvernement ayant interdit l’ANC à la suite du drame, Mandela décide de poursuivre la lutte clandestinement et de prendre les armes. Mais dès 1962, il est arrêté puis condamné à la prison à vie en 1964. Ses 27 ans d’incarcération n’ont jamais entaché sa popularité. Après sa libération, il devient président de lANC puis négocie avec De Klerk sur le sort du pays. Les deux hommes s’accordent sur un gouvernement multiracial et les premières élections présidentielles donnent le pouvoir à Mandela. Il mettra en oeuvre une politique de réconciliation difficile avant de laisser la place à Thabo Mbeki, en 1999.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img