Côte d’Ivoire : attention, enfants en danger !

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : jeudi 12 février 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Issa FLEPPY

Le temps de la célébration de la victoire des Eléphants a la CAN 2015 de football, les ivoiriens ont oublié le phénomène d’enlèvement d’enfants qui sévit dans le pays. Pourtant la menace est réelle et la psychose permanente. Une vingtaine d’enfants ont été enlevés et mutilés en l’espace de quelques mois. La police ne cesse d’appeler les population à la vigilance et à la collaboration pour faire face au phénomène. Les règles de prudence édictées tout comme la grande campagne de sensibilisation que le gouvernement ivoirien a initié montre que l’autorité elle-même est dépassée par son ampleur.

Dans ce reportage de son correspondant en Côte d’Ivoire, Droit Libre TV revient sur ce phénomène d’enlèvement et de mutilation d’enfants qui risque de gagner les autres pays de la sous-région si ce n’est déjà le cas.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img