Le dernier hommage du peuple burkinabè à ses martyrs

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 5 décembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Ce 02 décembre 2014 fut une journée particulière au Burkina Faso. Et pour cause : les martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre dernier devraient être conduit dans leur dernière demeure.

C’est en présence d’une foule immense, sortie leur rendre un hommage à la hauteur de leur sacrifice, qu’ils ont d’abord reçu les honneurs et prières œcuméniques à la place de la révolution avant d’être conduits au cimetière de Gounghin. Entre lamentations, pleures et reconnaissances éternelles, ils ont été portés en terre avec la ferme conviction de leur rendre justice et de les élever au rang de héros nationaux.

DROIT LIBRE TV a suivi de bout en bout le cortège funèbre et vous livre ce reportage exclusif !

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img