« Des femmes vaillantes » refusent leur situation de handicap

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : jeudi 1er octobre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Daniel Addeh

Plus qu’une préoccupation de la société, le handicap physique constitue aujourd’hui un enjeu de droits humains. Les personnes vivant avec un handicap se mobilisent et se battent pour bénéficier des mêmes droits que confèrent les textes nationaux et internationaux à tous citoyen. Le combat s’avère plus difficile notamment pour les femmes vivantes avec un handicap. Convaincues qu’elles ont les mêmes capacités à réussir dans la vie à travers des activités génératrices de revenus, elles n’ont malheureusement pas accès aux micro-crédit sous prétexte que leur situation ne leur permettra pas de rembourser ces crédits.

A Lomé au Togo, des femmes souffrantes de handicap ont décidé de prendre leur destin en main en créant l’association « Femmes vaillantes » afin de mener elles-mêmes leurs petites activités génératrices de revenus.

Une expérience d’auto prise en charge que nous présente dans ce reportage le correspondant de Droit Libre TV au Togo .

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img