Doubiti : une école sur mesure pour enfants peuls

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 14 juillet 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Bakary OUATTARA

La région de l’Est du Burkina Faso fait partie des zones où le taux de scolarisation est le plus faible du pays. Partageant ses limites avec trois pays voisins que sont le Togo, le Bénin et le Niger, les populations sont en grande majorité agriculteurs et éleveurs. Pour ces derniers, la question est d’autant plus préoccupante car en plus d’être éleveurs, ils sont nomades. Toute chose qui rend difficile la scolarisation des enfants en âge d’aller à l’école.

Doubiti est un village à une quarantaine de kilomètres de Kantchari (province de la Tapoa). Les habitants sont en majorité peulh et nomades mais depuis quelques années , leur sédentarisation a permis l’ouverture d’une école adaptée à leurs réalités socio-culturelles. En plus du français, l’enseignement se fait également en langues fulfulde et en mooré . L’enseignement prend aussi en compte la formation sur la principale activité des habitants du village qu’est l’élevage .

Une équipe de Droit Libre TV est allé à la découverte de cette école créée par l’association Tin Tua.

Reportage produit dans le cadre de "Stories of Change" des meilleurs pratiques des partenaires de l’ONG DIAKONIA.

« Oui, nous [Blaise Compaoré et moi] habitons l’un en face de l’autre. Je l’ai invité à déjeuner. Nous avons échangé sur ce qui lui est arrivé, car, comme moi, il a subi un coup d’Etat. Je l’ai trouvé serein et je crois que je suis un exemple pour beaucoup. Il faut de la patience, de la sérénité … Le temps est un facteur important. »

Henri Konan Bédié in J.A n°2945 du 18 au 24 juin 2017.

img