Elections présidentielles : leçon de démocratie au Sénégal

PAYS : Sénégal
DATE DE PUBLICATION : dimanche 18 mars 2012
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Lalla Sy

Au Sénégal, le président sortant Abdoulaye Wade est investi candidat du Parti démocratique sénégalais à l’élection présidentielle de 2012. Malgré la contestation de lopposition politique et civile, réunie au sein du M23 (Mouvement du 23 juin, en référence aux manifestations de juin 2011), pour laquelle cette nouvelle candidature est inconstitutionnelle du fait qu’il a déjà effectué deux mandats, la présence au scrutin présidentiel de Wade est validée par le Conseil constitutionnel. Comme craint par les observateurs, cette annonce entraîne des affrontements violents jusqu’à la fin de la campagne électorale qui font au moins six morts.

l’issue du premier tour, lors duquel il vote sous les huées d’opposants, il arrive en tête avec 34,81% des suffrages exprimés. Alors qu’il espérait une large victoire dès le premier tour, il devra donc affronter Macky Sall lors d’un nouveau scrutin.

Comment est-on arrivé là ? Pourquoi cet élections est-il aussi contesté ? Droit Libre TV vous propose une analyse de notre correspondante à Dakar, Lalla Sy.

En partenariat avec Studio Sankara (Dakar)

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img