Eléphants - Agriculteurs : l’impossible cohabitation ?

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 7 octobre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Amétépé KOFFI

Au Burkina Faso, les conflits humains-éléphants sont légion surtout dans la période des récoltes allant de septembre à novembre. C’est le cas en bordure du Parc National des Deux-Balé, près de Boromo, où les éléphants saccagent régulièrement les champs des villageois.

L’association Kongo Nafa a lancé des expérimentations pour trouver des moyens simples pour chasser les éléphants avec des barrières avec des sachets plastiques brillants et des lampes à pile en bordure de champs.

Davy Mané est l’un des agriculteurs victimes des éléphants et cherche ensemble avec les responsables de Kongo Nafa la meilleure solution pour garder les éléphants à distance.

Reportage initialement produit pour l’émission de télé néerlandaise Metropolis (www.metropolistv.nl/en/)

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img