Elie Kamano, reggae man et activiste : « Je...

DATE DE PUBLICATION : mercredi 16 août 2017
THEME : Opinions

Elie Kamano, reggae man et activiste  : « Je n’ai pas peur de tomber pour mon pays mais j’ai peur que ce pays tombe par mon silence. Je veux que le peuple guinéen se lève parce qu’il est pris en otage par une minorité qui a imposé l’oligarchie et qui continue à l’alimenter au détriment d’une grande majorité. Si on veut le changement, il y a des sacrifices qui vont avec : ne pas avoir peur de se faire arrêter, ne pas avoir peur de prendre une balle(…). Alpha Condé au lieu d’être la solution à nos problèmes il est en réalité le problème à la solution et à la lumière ».

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img