Elwidj FC, les footballeurs réfugiés de Kidal

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : lundi 4 août 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Moctar BARRY

Quand les salafistes d’Ansar Eddine ont occupé les villes de Anguel’hok et Kidal au Nord du Mali en mars 2012, ils interdisent le football, la bière, les cigarettes et beaucoup d’autres choses considérés contraires à la religion. Ceux qui ont pratiqué ce sport de "mécréants" sont considérés comme indésirables.

La plupart des joueurs de foot prennent la fuite vers le sud, comme des milliers de Maliens. Les footballeurs réfugiés se retrouvent à Bamako et décident de reconstituer leur équipe.

Aujourd’hui, les équipes du Nord réfugiés à Bamako se débrouillent comme ils peuvent, mais Elwidj FC est le bon dernier du championnat. Pourtant la dernière place du club au classement n’est pas vécue comme un drame. Le plus important c’est d’exister et de défendre l’honneur de la région de Kidal.

« L’entraînement est une réponse prévisible à une situation prévisible. L’éducation, quant à elle, est une réponse “raisonnée” à une situation imprévisible – en d’autres mots, l’exercice du sens critique pour répondre à l’inconnu. ».

Ronald Haycock in “The Labors of Athena and the Muses” (p. 171)

img