Enlèvement du couple Elliot : Djibo pleure son docteur

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 5 février 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société

Dans la nuit du vendredi 15 janvier 2016, en parallèle des attaques à Ouagadougou, un couple d’Australiens a été enlevé par un commando d’AQMI dans la ville de Djibo, dans le nord du Burkina Faso, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Les otages, Arthur Elliot Kenneth, un médecin, et son épouse Joséphine sont installés à Djibo depuis 1972 où ils ont créé un centre médical qui soignait des malades de toute la région à moindre coût.

C’est la première fois qu’un tel événement se produit dans la région de Djibo et cet évènement a profondément choqué les populations qui expriment leur désarroi à travers marches, prières et publications sur les réseaux sociaux avec un seul objectif : inciter les autorités à tout faire afin que le docteur revienne sain et sauf dans sa ville de Djibo.

« L’entraînement est une réponse prévisible à une situation prévisible. L’éducation, quant à elle, est une réponse “raisonnée” à une situation imprévisible – en d’autres mots, l’exercice du sens critique pour répondre à l’inconnu. ».

Ronald Haycock in “The Labors of Athena and the Muses” (p. 171)

img