Enlèvement du couple Elliot : Djibo pleure son docteur

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 5 février 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société

Dans la nuit du vendredi 15 janvier 2016, en parallèle des attaques à Ouagadougou, un couple d’Australiens a été enlevé par un commando d’AQMI dans la ville de Djibo, dans le nord du Burkina Faso, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Les otages, Arthur Elliot Kenneth, un médecin, et son épouse Joséphine sont installés à Djibo depuis 1972 où ils ont créé un centre médical qui soignait des malades de toute la région à moindre coût.

C’est la première fois qu’un tel événement se produit dans la région de Djibo et cet évènement a profondément choqué les populations qui expriment leur désarroi à travers marches, prières et publications sur les réseaux sociaux avec un seul objectif : inciter les autorités à tout faire afin que le docteur revienne sain et sauf dans sa ville de Djibo.

« Oui, nous [Blaise Compaoré et moi] habitons l’un en face de l’autre. Je l’ai invité à déjeuner. Nous avons échangé sur ce qui lui est arrivé, car, comme moi, il a subi un coup d’Etat. Je l’ai trouvé serein et je crois que je suis un exemple pour beaucoup. Il faut de la patience, de la sérénité … Le temps est un facteur important. »

Henri Konan Bédié in J.A n°2945 du 18 au 24 juin 2017.

img