Enseignement en langue arabe au Mali : quel devenir ?

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : vendredi 15 janvier 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Emploi
AUTEUR : Malick Konaté

L’emploi des jeunes en général au Mali constitue une préoccupation majeure. Mais celui concernant les diplômés et formés en langue arabe revêt une acuité particulière. Le taux de chômage particulièrement élevé chez ces jeunes arabophones pourrait représenter, si l’on n’y trouve pas remède, une sérieuse menace pour la stabilité sociale au Mali.

Droit Libre TV vous plonge au cœur de ce phénomène !

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img