Expulsion de Kemi Seba : Une atteinte à la liberté d’expression au Sénégal ?

PAYS : Sénégal
DATE DE PUBLICATION : vendredi 29 septembre 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Papa Cheikh Diouf

Accusé de trouble à l’ordre public après avoir brûlé un billet de banque lors d’une manifestation contre le Franc CFA à Dakar en Août 2017, l’activiste franco-béninois Kemi Seba a été expulsé vers la France par le gouvernement sénégalais.

Etuma Seba son épouse, revient sur le fil de son arrestation et de son expulsion. Elle dénonce également une atteinte à la liberté d’expression au Sénégal.

Une position controversée dans le milieu de la presse et des militants des droits de l’homme.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img