Facebook, Naïm Touré et le conseiller du président de l’Assemblée nationale

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 24 mars 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Assimi Zouré

Naïm Touré, lanceur d’alerte sur les réseaux sociaux au Burkina Faso, comparait devant la justice de son pays, pour des « injures publiques » que lui reproche Antoine Zong-naba, un conseiller du président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo. Dans leur bataille judiciaire, les différentes parties livrent les faits et déclinent leurs motivations.

« Dans le malheur nous avons lutté ensemble, dans la liberté nous triomphons ensemble. A présent, libre de mes mouvements, je reprends du service. Et par là même, je m’affirme en la légitimité nationale. La transition est ainsi de retour et reprend à la minute même l’exercice du pouvoir d’Etat. L’a-t-elle d’ailleurs jamais perdu ? Non, vu la clameur nationale contre les usurpateurs, vu la réprobation internationale contre l’imposture, c’est l’aveu même que le gouvernement de transition que vous avez librement choisi, et en qui vous avez totalement mis votre confiance, est resté le seul à incarner la volonté du peuple souverain. »

Michel Kafando, Président de la Transition, le 23 septembre 2015.

img