Fadel Barro

DATE DE PUBLICATION : dimanche 15 mai 2016

Fadel Barro, coordonnateur Y’en a marre, Sénégal : « Les jeunes doivent comprendre que la carte d’électeur est une véritable arme, c’est la seule arme dont disposent les jeunes. Maintenant si ta seule arme, tu la donnes à ton ennemi et après tu le critiques, il va te flinguer avec ! »

« Oui, nous [Blaise Compaoré et moi] habitons l’un en face de l’autre. Je l’ai invité à déjeuner. Nous avons échangé sur ce qui lui est arrivé, car, comme moi, il a subi un coup d’Etat. Je l’ai trouvé serein et je crois que je suis un exemple pour beaucoup. Il faut de la patience, de la sérénité … Le temps est un facteur important. »

Henri Konan Bédié in J.A n°2945 du 18 au 24 juin 2017.

img