Fadel Barro

DATE DE PUBLICATION : dimanche 15 mai 2016

Fadel Barro, coordonnateur Y’en a marre, Sénégal : « Les jeunes doivent comprendre que la carte d’électeur est une véritable arme, c’est la seule arme dont disposent les jeunes. Maintenant si ta seule arme, tu la donnes à ton ennemi et après tu le critiques, il va te flinguer avec ! »

« Il faut aller vers la recherche de la paix et de la stabilité et je pense que nous allons y aller. (…) Le putsch, c’est du temps perdu, je le reconnais, des moyens perdus, je le reconnais, c’est des vies humaines de perdues, je le reconnais. »

Général Gilbert Dienderé en septembre 2015 après l’échec de son coup d’Etat

img