Fistules obstétricales, le drame silencieux

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : vendredi 30 octobre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Santé
AUTEUR : Mohamed Dagnoko

Elles sont marginalisées, délaissées, le plus souvent en marge de la société. Leur tort : être atteinte de la fistule obstétricale. Cette maladie leur fait perdre à tout instant de l’urine sans contrôle par des perforations faites à la vessie lors des accouchements prolongés.

La fistule constitue un problème majeur de santé publique et touche 2 millions de femmes à travers le Monde. Au Mali ce sont plus de 2000 nouveaux cas de fistule obstétricale qui sont déclarés chaque année.

Nous avons rendu visite à un centre qui abrite des femmes de tout-âge porteuses de fistule obstétricale. Ici, elles ont les mêmes maux, se soutiennent, sont soutenues et partagent le même espoir : guérir.

— -

Un reportage de Mohamed Dagnoko pour Droit Libre TV à Bamako.

Réalisé dans le cadre de la formation des JRI à Bamako, sous financement de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali.

« Oui, nous [Blaise Compaoré et moi] habitons l’un en face de l’autre. Je l’ai invité à déjeuner. Nous avons échangé sur ce qui lui est arrivé, car, comme moi, il a subi un coup d’Etat. Je l’ai trouvé serein et je crois que je suis un exemple pour beaucoup. Il faut de la patience, de la sérénité … Le temps est un facteur important. »

Henri Konan Bédié in J.A n°2945 du 18 au 24 juin 2017.

img