Guinée : Foniké 2012 / Dix Millions (film documentaire)

DATE DE PUBLICATION : dimanche 17 août 2014
THEME : Culture

Dans ce film, toute la violence qui s’est déchaînée en Guinée est présente, hurlée dans le flow des rappeurs de Degg J force 3, Kassangue ou Dog Meny. Ici, pas d’images choc. Juste 53 minutes de rap, de groupes aux allures de gangstas déambulant entre les toits en tôle ondulée, pour chanter, doigt pointé vers l’objectif, le désespoir et la rage de toute une jeunesse.

Foniké est un terme du langage soussou qui, en Guinée Conakry, désigne la jeunesse, les forces vives, les mentalités émergentes.

En 13 ans d’existence le projet Foniké a produit une trilogie documentaire (entre 2005 et 2012), quelques films underground, 200 vidéos consultables sur internet (clips, témoignages, documents) et deux disques. Ce projet multidisciplinaire, qui puise ses fondements esthétiques et politiques dans la culture hip-hop, renseigne sur les conditions d’existence et la pensée de la jeunesse guinéenne (qui compare Conakry à « un immense ghetto »). Il témoigne également de sa combativité et de son talent.

Site web : http://fonike.microscopik.com/

Réalisé à Conakry en mai/juin 2012 avec Masta G, Anny Kassy, Kassangue, Boogary, Réflexion 2, Dash.
Réalisation/montage : Jérémie Lenoir
Produit par Pictanovo (ex Crrav) et Micro Scopik
Musique : H-Man
Prod Dix Millions : Yesski
Mixage : Marc Bernard

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img