Frédérique Lagny : l’insurrection populaire vue de Bobo Dioulasso (Ciné Droit Libre 2016)

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 22 décembre 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Redaction

« Droit de vivre : luttons contre l’extrémisme violent ». Tel s’intitule le thème de la 12e édition du festival Ciné Droit Libre. A l’occasion de cette rencontre des cinémas engagés d’Afrique et du monde, Droit Libre TV en partenariat avec la télévision Canal 3 vous offre son plateau spécial 100% droits humains, 100% liberté d’expression.

Avec des invités chocs, dans un discours franc et direct, allons à la rencontre des de ces femmes et hommes qui se battent au quotidien par leurs analyses pointues, par le micro ou la caméra, pour que triomphent les droits humains.

Nous recevons aujourd’hui sur not plateau télé Frédérique Lagny, artiste polyvalente (photographe, cinéaste) , qui a réalisé le film "Djama Maroute La (la colère du peuple" qui nous replonge dans les mois avant l’insurrection populaire au Burkina Faso, et notamment dans la ville de Bobo Dioulasso. Avec elle, on aborde son film qui donne un regard inédit sur les mouvements sociaux de Bobo, et les difficultés de réalisation de ce film documentaire.

« Il y a MA vérité et TA vérité qui ne se rencontrent jamais, et LA Vérité qui se trouve au milieu. Pour s’en approcher, chacun doit se détacher un peu de SA vérité. Il faut que tu abandonnes TA vérité pour aller vers LA Vérité et que j’abandonnes MA vérité pour aller vers LA Vérité, pour que nous soyons des adeptes de LA vérité. C’est le symbolisme de la lune. Il y a la lune croissante et la lune décroissante. Il faut que les deux croissants se rejoignent pour qu’il y ait la pleine lune. La pleine lune dans la tradition africaine est considérée comme le symbole même de la lumière. »

Amadou Hampâté Bâ

img