Graffiti : les murs portent des messages

PAYS : Sénégal
DATE DE PUBLICATION : vendredi 13 juin 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Bakary OUATTARA

Peindre sur un mur pour lui donner une fonction sociale et esthétique, tel est la mission que se sont assignés les graffeurs dans les grandes villes à travers le monde. En Afrique où cet art est encore souvent associé au vandalisme, les graffeurs ont vite compris que dorénavant, il ne s’agit plus de colorer les surfaces mais de transmettre des messages à leurs communautés.

Droit Libre TV a rencontré quelques graffeurs africains à Dakar, à l’occasion de la 5me édition de Festigraf, le premier rendez-vous des graffeurs sur le continent.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img