Hissène Habré jugé au Sénégal - Entretien avec Sidiki Kaba, président d’Honneur de la FIDH

DATE DE PUBLICATION : mercredi 1er octobre 2014
THEME : Opinions

Hissène Habré est accusé de milliers d’assassinats politiques et de l’usage systématique de la torture lorsqu’il dirigeait le Tchad, de 1982 à 1990. Habré vit en exil au Sénégal depuis plus de 22 ans. En 2012, l’Union africaine et le Sénégal se sont mis d’accord pour créer les « Chambres africaines extraordinaires » en vue de mener le procès de HH au sein du système juridique sénégalais.

Vidéo publié sur la chaine Youtube du FIDH : https://www.youtube.com/channel/UCe9-F6KWxr0dlEJnjRm0erQ

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img