« Il était impossible de laisser le développement

DATE DE PUBLICATION : lundi 23 février 2015

« Il était impossible de laisser le développement d’un pays à un système capitaliste qui est sans pitié et sans sentiments. Qui allait aider les pauvres (et la majorité des gens dans nos pays sont pauvres). Qui allait les défendre ? Certainement pas le marché. Donc je ne regrette pas d’avoir essayé de construire un pays reposant sur ces principes. Il faudra réaliser que ce qui a donné un visage humain au capitalisme, ce sont les valeurs (qu’on les appelle socialistes ou non) que j’essayais de promouvoir dans mon pays ».

Julius Nyerere

« Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres ».

Nelson Mandela, in Un long chemin vers la liberté.

img