Jean Ziegler : L’esprit de Thomas Sankara est présent dans votre festival !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : lundi 19 décembre 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Divers

"Ce que je craignais est arrivé : je dois être à New York à la fin de la semaine. Veuillez m’excuser de mon absence auprès des organisateurs et du public du Festival."

C’est avec ces mots que le parrain du festival Ciné Droit Libre édition 2016 a annoncé l’annulation de son séjour à Ouagadougou. Séjour pourtant historique après près de trois décennies de boycot sous le régime de Blaise Compoaré.

Dans la lettre ouverte que Ziegler a souhaité faire diffuser publiquement, il revient en detail sur son amour pour le Burkina Faso et notamment sur son amitié avec le président Thomas Sankara.

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img