Jeunesse Hakika, la nouvelle arme du rap Mauritanien : "Où est la démocratie ?"

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : mardi 22 août 2017
CATEGORIE : test
THEME : Culture
AUTEUR : Seidou Samba Touré

Conscient de la lutte à mener, "Jeunesse Hakika" est un mouvement de jeunes mauritaniens dont les leaders sont deux rappeurs. Micro en main, ces artistes disent tout haut ce que les autres jeunes mauritaniens pensent bas.

Ils chantent dans plusieurs langues : Arabe, Wolof, Peul, Soninké,… tout en invitant leurs concitoyens à se concentrer sur les problèmes qui gangrènent le pays : corruption, impunité, pauvreté ou encore l’esclavage.

Portrait !

— -

Vidéo réalisée lors de l’atelier de réalisation documentaire formation, dans le cadre du festival Ciné Droit Libre Nouakchott en partenariat avec Assalam Aleikum.

Avec l’appui du Trans-Saharan Counter Terrorism Partnership (TSCTP)

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img