Journée de solidarité : Les étudiants de U-AUBEN au secours de patients indigents de Saaba

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 6 septembre 2016
CATEGORIE : Articles
THEME : Société

La saison pluvieuse est un terreau fertile pour les maladies, surtout le paludisme. Le besoin en médicament est énorme. Nombreux sont les patients qui ne sont pas en mesure de prendre la totalité de leurs soins en charge. Fort de ce constat, les étudiants de 2e année master en communication de l’Université Aube Nouvelle (U-AUBEN) ex ISIG ont abandonné stylos et cahiers pour organiser une journée de solidarité au profit du dispensaire de Saaba et de ses patients indigents. Placée sous le thème « ton geste sauve des vies au dispensaire de Saaba », cette journée avait pour but de collecter des fonds qui qui ont été reversés entièrement au district sanitaire de Saaba. Cette journée qui s’est déroulée le 3 septembre 2016 a connu diverses activités : jeux collectifs, kermesse, vente de produits alimentaires, collecte de fonds à domicile, etc. Bilan : 255 085 fcfa ont été récoltés et remis au dispensaire.

Les étudiants de 2e année Master Communication de U-AUBEN ont organisé une journée de solidarité dans la commune de Saaba le 3 septembre 2016. Le but qu’ils se sont fixés en organisant ladite journée est de collecter des fonds et autres biens pour venir en aide au dispensaire de Saaba. Pour joindre la pratique à la théorie, les étudiants ont décidé d’appliquer sur le terrain le cours de « Management de communication évènementielle » enseigné en classe. Ils ont rompu avec la traditionnelle composition de devoir sur table.

Au nombre de 15, les étudiants ont placé leur action sur le thème « ton geste sauve des vies au dispensaire de Saaba ». Ils ont pour référence le colibri, un petit oiseau de rien de tout qui s’activait à éteindre un incendie qui embrasait la forêt. Le Tatou, un grand oiseau, se moque de lui en le traitant de fou. Mais le colibri lui a signifié qu’il fait juste sa part.

Conscients qu’en unissant leurs minuscules efforts, ils pourront « sauver des vies ». Et c’est certainement que des vies seront sauvées car de leurs activités ils ont collecté 255 085 fcfa s’ajoute un lot important de médicaments, des fournitures scolaires, 40 t-shirts et bien d’autres produits alimentaires.

Au coucher du soleil, l’équipe s’est déplacée au sein du dispensaire de Saaba où 5 patients hospitalisés ont bénéficié chacun d’une enveloppe de 20 000f plus un t-shirt. Le reste de la somme a été remis à l’administration du dispensaire.

Ce geste a été fort apprécié par le Secrétaire général de la mairie de Saaba, Bourehima Sawadogo, venu représenter le maire : « Tout ceci contribue à sauver des vies, parce que les différentes collectes seront reversées au dispensaire pour lui permettre d’être opérationnel, d’aider les malades ».
Comme le colibri, à chacun de jouer sa partition, petite soit-elle.

Masbé NDENGAR

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img