Journée mondiale de lutte contre le Sida : tous mobilisés pour dire non au Sida !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : lundi 1er décembre 2014
CATEGORIE : Articles
THEME : Santé
AUTEUR : Redaction

« Objectif zéro : zéro nouvelle infection due au VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au sida ». C’est sous ce thème que se tient cette année la journée mondiale de lutte contre le SIDA. Ce thème est un appel à la mobilisation de tous contre cette maladie qui fait environ 1,5 millions de victimes par an dans le monde. Les plus touchés sont en Afrique subsaharienne. En Afrique du Sud, un jeune sur dix est infecté.

Le SIDA, un nom qui sonne et sonnera encore très dur et pendant longtemps dans la tête de certaines personnes surtout celles atteintes par la maladie. Elle a traumatisé, scandalisé et endeuillé des millions de familles à travers le monde. Combien sont ces femmes qui hier, célébraient leur lune de miel qui sont devenues veuves aujourd’hui ? Combien sont ces enfants qui, impuissamment et avec regrets regardent leurs parents arrachés à leur affection ? Et que dire de ces hommes qui sont abandonnés au tarmac de la vie parce que la faucheuse, méchamment les ont privé de leur femme ? Les exemples, qu’il soit des contrées les plus reculées en passant par les grandes villes sont légions. Autant donc de situations qui doivent sonner une fois de plus le glas de la mobilisation pour l’éradication du mal du siècle d’ici à 2030 comme cela a été fixé par les Nations Unies comme objectif principal. Dans de nombreux pays d’Afrique, beaucoup meurent par manque de soins malgré les quelques efforts déployés par les dirigeants. Il faut noter que sous nos tropiques, 35 millions de personnes vivent actuellement avec le VIH dont environ 19 millions ignorent êtres séropositives. Face à ce constat la sensibilisation doit être, on ne le dira assez, de mise. Les informations doivent être orientées donc vers un appel au dépistage. Connaitre sa sérologie permettra de soigner afin de contenir la maladie et vivre en ‘’bonne santé’’.

Toutefois, cette journée n’est pas une occasion pour revenir sur les dossiers brûlants occasionnés par le SIDA, mais plutôt l’occasion pour insister sur le fait que nous devons être tous ensemble contre le SIDA, apporter notre aide à nos frères et sœurs qui en souffrent. Les jeunes sinon tous doivent prendre conscience que cette maladie ne doit faire l’objet d’un fair-play et doivent signer une alliance durable avec l’abstinence sinon à défaut respecter rigoureusement les règles de protections. Vivement meilleure santé aux malades de SIDA et plus de solidarité à leur égard, tel est le souhait et les vœux de votre Webtélé, DROIT LIBRE TV en cette journée.

Masbé NDENGAR

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img