« L’homme burkinabè a perdu tout ce qui faisait la renommée du voltaique

DATE DE PUBLICATION : mardi 5 janvier 2016

« L’homme burkinabè a perdu tout ce qui faisait la renommée du voltaïque ; c’est un être désormais égoïste, jaloux, méchant, médisant, indiscipliné, fainéant, irresponsable, escroc et jouisseur »

Pr Laurent Bado dans son oeuvre Mon expérience politique

« Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres ».

Nelson Mandela, in Un long chemin vers la liberté.

img