« L’homme burkinabè a perdu tout ce qui faisait la renommée du voltaique

DATE DE PUBLICATION : mardi 5 janvier 2016

« L’homme burkinabè a perdu tout ce qui faisait la renommée du voltaïque ; c’est un être désormais égoïste, jaloux, méchant, médisant, indiscipliné, fainéant, irresponsable, escroc et jouisseur »

Pr Laurent Bado dans son oeuvre Mon expérience politique

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img