« L’homme burkinabè a perdu tout ce qui faisait la renommée du voltaique

DATE DE PUBLICATION : mardi 5 janvier 2016

« L’homme burkinabè a perdu tout ce qui faisait la renommée du voltaïque ; c’est un être désormais égoïste, jaloux, méchant, médisant, indiscipliné, fainéant, irresponsable, escroc et jouisseur »

Pr Laurent Bado dans son oeuvre Mon expérience politique

« Oui, nous [Blaise Compaoré et moi] habitons l’un en face de l’autre. Je l’ai invité à déjeuner. Nous avons échangé sur ce qui lui est arrivé, car, comme moi, il a subi un coup d’Etat. Je l’ai trouvé serein et je crois que je suis un exemple pour beaucoup. Il faut de la patience, de la sérénité … Le temps est un facteur important. »

Henri Konan Bédié in J.A n°2945 du 18 au 24 juin 2017.

img