L’hôpital Yalgado débordé après les manifestations

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 31 octobre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Gabriel KAMBOU

Le bilan des manifestations du jeudi 30 octobre 2014 est lourd, et même si le bilan officiel n’est pas encore fait, on parle de plusieurs morts et plus d’une centaine de blessés. Dans les heures qui ont suivi la marche, l’hôpital national Yalgado est complètement débordé. La plupart des blessés ont des impact de balles, ce qui prouve que les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur les manifestants.

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img