L’humour pour barrer la route à la corruption électorale

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 20 novembre 2015
CATEGORIE : Articles
THEME : Culture
AUTEUR : Redaction

Pour des élections transparentes, équilibrées et apaisées, l’Association Semfilms et Afrik’heur ont mis en place un concept « votez pour moi ». C’est un spectacle d’humour qui se veut de contribuer à réduire la corruption électorale. Les responsables desdites structures ont présenté le concept aux hommes de médias le 19 novembre 2015.

Six humoristes sont en lice pour les compétitions prévues pour se dérouler le 26 et 28 novembre 2015, respectivement à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso. Ce spectacle d’humour organisé autour du concept « votez pour moi » vise à décompresser la population afin de leur permettre d’aller voter dans la bonne humeur le jour du scrutin : « l’idée principale est de désamorcer les esprits par l’humour et permettre aux citoyens d’aller au vote dans un bon esprit tout en bannissant de mauvaises pratiques telles que la corruption », selon la déclaration liminaire des organisateurs.

Placé sous le thème « humour, corruption électorale et élections apaisées », le projet « votez pour moi » a été réalisé avec le soutien du Fonds Canadien pour les Initiatives Locales (FCIL) de l’Ambassade du Canada.

Masbé NDENGAR

« … Le pouvoir d’hier et d’aujourd’hui. Le pouvoir devient absolu. Les charlatans du droit, on n’a plus besoin de votre dictature continue. Monsieur les connaisseurs, monsieur les professeurs, la loi n’est-elle pas l’expression de la volonté populaire ? Pourquoi votre projet de constitution est si impopulaire ? C’est normal parce qu’il annonce au peuple le règne de la terreur. Le couronnement du roi, un roi sans foi ni loi. Mon peuple est sur la croix alors je lève ma voix. Il parait que l’intégrité du territoire n’est pas atteinte, mais pourquoi le président du Mali IBK ne peut pas aller à Kidal ? Trop de députés alimentaires, concentration du pouvoir arbitraire. Comme Jean-Bedel Bokassa, IKB aussi veut être empereur. Constitution inconstitutionnelle, c’est le règne monarchique, violation de l’article 118, sauvons la république ... »

Master Soumy dans son single « Touche pas à ma constitution ».

img