La tolérance inter-réligieuse, victime collatérale de la crise au Mali ?

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mercredi 30 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Moctar BARRY

Le caractère laïc de l’État malien est inscrit dans la Constitution. Les individus et groupes sont libres de pratiquer leur religion. Jusqu’à très récemment, le Mali était considéré comme un pays de paix et de tolérance religieuse. Mais depuis janvier 2012, avec la rébellion dans le nord du Mali et la prise de contrôle par des groupes islamistes sur les deux tiers du territoire, cette image a pris un sérieux coup.

Que faut-il faire pour préserver la tolérance et le vivre-ensemble des maliens ? Droit Libre TV est allé à la rencontre d’un abbé catholique et un islamologue.

« Oui, nous [Blaise Compaoré et moi] habitons l’un en face de l’autre. Je l’ai invité à déjeuner. Nous avons échangé sur ce qui lui est arrivé, car, comme moi, il a subi un coup d’Etat. Je l’ai trouvé serein et je crois que je suis un exemple pour beaucoup. Il faut de la patience, de la sérénité … Le temps est un facteur important. »

Henri Konan Bédié in J.A n°2945 du 18 au 24 juin 2017.

img