Le camp de Diffa, un refuge pour les victimes de Boko Haram au Niger

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : jeudi 28 septembre 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Boureima Balima

Le camp de Diffa est le refuge des victimes de Boko Haram, venues du Niger et du Nigeria. Ils ont dû fuir leurs villages afin d’avoir la vie sauve. En attendant le retour de la paix, ils tentent de se reconstruire à l’intérieur de ce camp, et d’oublier les horreurs du passé. Dans cette zone où règne l’état d’urgence et la terreur, la fermeture de certains marchés porte un coup dûr à l’économie Nigérienne.

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img