Le campement de Kagamba à Bamako, plusieurs mois après l’attaque : évacuer la psychose

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 17 octobre 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Redaction

Le 18 juin 2017, des hommes armés ont fait irruption dans le campement Kagamba à Bamako au Mali, causant une perte de matériel et en vies humaines.

Cette attaque n’a pas pour autant dissuadé le personnel et le promoteur du campement de poursuivre leur activité. Leur objectif, évacuer la psychose et restaurer la confiance, avec l’aide des autorités maliennes.

En marge du retour timide des touristes et des habitués locaux, la sécurité y a été renforcée. Ils reviennent sur l’attaque et l’avenir vers lequel ils comptent orienter le campement.

« Il faut aller vers la recherche de la paix et de la stabilité et je pense que nous allons y aller. (…) Le putsch, c’est du temps perdu, je le reconnais, des moyens perdus, je le reconnais, c’est des vies humaines de perdues, je le reconnais. »

Général Gilbert Dienderé en septembre 2015 après l’échec de son coup d’Etat

img