Le directeur de publication de L’Indépendant...

DATE DE PUBLICATION : mercredi 10 décembre 2014

« Le directeur de publication de L’Indépendant s’était spécialisé dans ce qu’il est convenu d’appeler "le journalisme d’investigation". Norbert ZONGO avait mené plusieurs enquêtes que l’on pourrait qualifier de "dérangeantes". Il s’agissait entre autres :
[...]
- du dossier du trafic des parcelles. Des malversations sur des terrains d’habitation dans plusieurs secteurs de la ville de Ouagadougou qui ont éclaboussé des élus municipaux du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) ;
- des "cartes électorales multiples" lors de la dernière campagne électorale présidentielle ;
- de l’article 37 nouveau, modification de l’article 37 de la Constitution qui permet au président du Faso d’être réélu indéfiniment ;
- du régiment de la sécurité présidentielle et des contradictions au sein de la sécurité présidentielle.
Mais depuis le début de l’année 1998, Norbert ZONGO s’était focalisé sur ce qu’il est convenu d’appeler "l’affaire David OUEDRAOGO", du nom du chauffeur de François COMPAORE [...] »

Rapports d’enquête de la COMMISSION D’ENQUETE INDEPENDANTE du 6 mai 1999

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img