Le groupe Keur Gui, entre engagement militant et carrière musicale

PAYS : Sénégal
DATE DE PUBLICATION : vendredi 15 août 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Le groupe Keur Gui, constitué de Thiat et Kilifeu, n’est plus à présenter dans le paysage musical et militant du Sénégal. Membre fondateur du Mouvement Y’en a marre, détonateur de la lutte qui a conduit au départ d’Abdoulaye Wade du pouvoir en 2012, ces « Boy saloum » sont devenus de véritable sentinelles de la démocratie au Sénégal et en Afrique.

De passage à Ouagadougou lors du festival Ciné Droit Libre et pour des activités avec le mouvement le Balai Citoyen, une structure qui prône l’alternance et l’avènement d’une réelle démocratie au Burkina Faso, le groupe Keur Gui nous parle de l’engagement citoyen qu’il porte et de leur carrière d’artistes rappeurs.

Après une tournée américaine où ils ont également enregistré dans les grands studios de ce pays, le groupe prépare la sortie prochaine d’un double album intitulé Encyclopédie. Diogoufi, le premier single extrait de l’album tourne déjà en boucle et annonce les couleurs de ce que la suite nous réserve.

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img