Le studio de Smockey détruit au lance-roquettes : sa femme et sa mère témoignent

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : dimanche 27 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Luc Damiba

Lors du putsch du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), la répression des manifestants s’est faite de manière violente. Les jeunes activistes du Balai Citoyen étaient particulièrement visés. Les leaders du Balai et leurs familles ont du se cacher pendant plusieurs jours pour échapper à la furie des RSP.

A défaut de pouvoir mettre la main sur eux, les RSP ont mis le feu à certaines domiciles et le studio de Smockey a été bombardé avec un lance-roquette puis incendié. Au moment de l’attaque, la femme et les enfants de Smockey étaient présents dans le studio, mais ont réussi à s’échapper par l’arrière boutique sans être blessés.

Après une semaine de vie en cachette dans un lieu secret, Kady, la femme de Smockey, sort pour la première fois pour voir avec amertume les dégâts au studio Abazon. La mère de Smockey quant à elle est encore sous le choc de la barbarie.

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img