Le tourisme au Mali, victime collatéral d’AQMI

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mercredi 25 janvier 2012
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Divers
AUTEUR : Moctar BARRY

Depuis les enlèvements d’occidentaux à Hombori et Tombouctou par AQMI, tout le nord du Mali est déclaré zone rouge. Les touristes ne viennent plus. Résultat : les guides touristiques, propriétaires d’hôtels et artisans sont au chômage technique. Enquête dans la ville de Hombori.

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img